Projects > 

Danza Cosmos

Laurent Avizou (clarinette, effets), Heddy Boubaker (guitare électro-acoustique), Youssef Ghazzal (contrebasse, effets) & Rodolphe Collange (diffusion, mise en espace)

[HD]

Voyage cosmique spacialisé

[+]

Audio/Video

Biographies

Laurent Avizou

[HD]

Né en 1973 Laurent est musicien et compositeur. Avant tout guitariste, il joue également de la basse, voix et clarinette Bb. Il adopte la guitare en autodidacte passionné à l'age de 16 ans, et découvre la scène dans divers groupes rock/métal. A l'age de 20 ans, 8 mois de formation au Centre des Musiques Actuelles a` Valenciennes (59) viennent asseoir ses connaissances intuitives. La rencontre de la musique de Frank Zappa est un choc, qui fait tomber les frontières (barrières) stylistiques. Guitare classique, orchestres de bal et groupes de rock expérimental coexistent et occupent ses années d'apprentissage. Il cofonde le groupe de rock cinématique Delicatessen (1998-2005) et le collectif activiste Antistatic; compose une comédie musicale "camisole pour blanche N" en 2001; également compositeur/interprète pour les pièces de la chorégraphe Mariannick Hourtané (2004-2009). La rencontre des musiques improvisées est un nouveau choc qui vient élargir sa palette (l'Atelier de Marc Démereau à Music’Halle en 2005 puis Joélle Leandre en 2009) et l’emmène vers de multiples rencontres pluridisciplinaires (danse, poésie, théâtre ,arts plastiques, ciné concert...) Ses projets actuels: Amor Fati Trio (Bikini, Théâtre du Pavé, médiathèque José Cabanis), "Sont des cris" (Mix'art Myrys) , Le F.I.L (Ciam), Labo Sonofages (Vent des Signes), compagnie Persephone - "Mortelle" (Mix'art Myrys, Théâtre Spirale), L'Ensemble FM (la Fabrique, Jazz à luz), compagnie Bruissonance (minoterie du seuil de Naurouze, Festival Fondada) et toujours les musiques populaires avec Et Si l'Air et Choupa pop (60 concerts par an depuis 2001).

Heddy Boubaker

[HD]

Né en 1963, Heddy a commencé par jouer du rock à la guitare électrique, puis est progressivement passé au saxophone ‐ d'abord alto ensuite basse ‐ et à la musique improvisée tout en ayant dans l'intervalle pratiqué de nombreux autres styles de musique. En 2011 il a stoppé toute pratique du saxophone et s'est mis au synthétiseur modulaire analogique, jusqu'en 2016, et surtout à la basse électrique et aux guitares. La majorité de son activité musicale est centrée sur la pratique improvisée de la musique et la recherche sonore ; que ce soit en solo, ou avec d'autres musiciens, danseurs, poètes ou acteurs, en duo, trio, grand ensembles modulaires ou toute autre formule, il est très friand de rencontres musicales impromptues et est très présent dans ce monde de l'improvisation. Il s'est produit sur de nombreuses scènes internationales avec de multiples partenaires (dont M.Doneda, Otomo Yoshihide, Sachiko M, J-L.Guionnet, E.Prevost, B.Ulher, P.Battus, Lê Quan Ninh, D.Lazro, M.Kerbaj, C.Thomas, S.Beresford, E.Chadbourne, C.Abdenour, C.Wodrascka, J-L.Cappozzo …), a aussi publié de nombreux CDs et est très actif dans l'organisation de concerts en région Toulousaine.

+ Heddy Boubaker

Rodolphe Collange

[HD]

La composition et l'improvisation, le studio d'enregistrement et la scène de théâtre, la prise de son et la diffusion, le sound-design et l'art sonore, constituent le corpus de pratiques maîtrisées par Rodolphe Collange pour exprimer son art musical et sonore. Il s'exprime dans le champs des musiques contemporaines électroniques et instrumentales en puisant dans tous les registres techniques et stylistiques, au delà des hiérarchies esthétiques, pour se concentrer sur une intention dramaturgique, narrative et expressive du sonore.
Rodolphe considère que la mixité des références est caractéristique de notre culture sonore post-industriel et multi-connecté. Il tente de faire surgir des traces culturelles de nos mémoires intimes le mouvement de la pensée qui voyage dans nos souvenirs, se projette dans l'avenir, affronte la mort et l'oublie dans une autofiction méditative. Ses compositions, improvisations et installations s'adressent à l'individu, à son intimité, là où se nouent les paradoxes de sa personnalité et sa représentation du monde. C'est une musique de l'errance, de l'abandon, ou pointe l'espoir de la paix. Les pensées, tout comme les sons, se perdent dans l'immensité de paysages complexes et dépeuplés, elles ne sont que les échos perdus de nos vies.
Rodolphe Collange est enfant du rock avant de fonder un collectif de musique électroniques alternatif dans les années 90. Son exigence musicale née de son goût pour la musique classique et jazz, et son expérience en musiques électroniques, le mène tout au long des années 2000 au GMEA Centre National de Création Musicale d'Albi pour produire des pièces et se former à la musique concrète et électroacoustique, à la composition et à l'improvisation. Il se forme aussi à la composition pour le cinéma et à l'écriture orchestrale auprès du CIFAP à Montreuil, aux techniques du son (Adda du Tarn, RC formation Montpellier, ISPRA Toulouse) à l'interprétation acousmatique (MOTUS, Festival Futura). Il fonde ses propres studios d'enregistrement et de création. Il est aujourd'hui basé au Studio de La Pierre Vive, en Ariège, ou il compose la plupart de ses pièces, reçoit en résidence et produit d'autres artistes de la scène musicale et sonore. Sa maîtrise des processus d'écriture contemporaine du sonore, son sens de la dramaturgie, sa souplesse stylistique caractérisent sa musique personnelle et l'amène à travailler avec des metteurs en scène de théâtre, des réalisateurs de cinéma, des chorégraphes, à improviser en concert, à réaliser des installations sonores, à collaborer avec des plasticiens.
Depuis 2014 Rodolphe Collange est artiste associé au Groupe A Coopérative Culturelle, basée à Lille.
Rodolphe Collange est lauréat 2017 Open Call Festival International Exhibitronic.

Youssef Ghazzal

[HD]

1er contact musical avec la guitare à 15 ans avant de s'initier au trombone au conservatoire de Chartres. Il y suit un enseignement Jazz grâce à l'impulsion de Jean Jacques Rulhmann.
Installé à Tours puis à Paris, il suit des études d'ethnomusicologie à la Maison d'Archéologie et de l'Ethnologie (Paris X/Sorbonne) et se passionne en parallèle pour la photographie.
C'est à 28 ans qu'il découvre la contrebasse qui devient alors son principal instrument. Installé à Nantes, il découvre les musiques traditionnelles d'Europe de l'Est. Il accompagne notamment Daniel Givone ou Patrick Saussois (Jazz Manouche), intègre "La Pompe" et collabore avec plusieurs collectifs de musique Klezmer.
Arrivé à Toulouse en 2011, il s'initie à la musique improvisée grâce à l'enseignement de Marc Démereau (Music'Halle), suit un parcours DEM Jazz au conservatoire de Toulouse et perfectionne sa technique instrumentale lors de stages de contrebasse jazz notamment avec Pierre Boussaguet, Hein Van de Gen et Gianluca Renzi.
Il travaille aujourd'hui avec plusieurs formations : Du Jazz avec le "Kamlo Trio", "Astrolabe" et avec le quartet "Djana Stray", du free Jazz avec "Grand Piak", de la musique improvisée avec le collectif de musique libre "La Fraction Grossière" et avec le Grand Orchestre de musique improvisée le "Fil" crée en 2012 par Heddy Boubaker et Christine Wodraska. 2014 voit l'émergence de son premier solo de contrebasse nommé "Passage", performance dédiée à l'oeuvre de Walter Benjamin et commandé en 2015 par le festival d'art vidéo "Oodaaq" à Nantes. De la chanson française avec le trio "CAMU", lauréat du prix d'écriture Claude Nougaro 2015 dans lequel il joue, compose et arrange.
Tout récemment, il s'intéresse aux procédés de montage de reportages radiophonique et se fait programmer au festival "Longueurs d'Ondes" (Brest) pour une pièce consacrée à la ville de Lisbonne.
En 2015, il monte le projet "La Rallonge", un projet pluridisciplinaire qui a pour but de réaliser un cadavre exquis à consonance internationale entre musiciens et réalisateurs de cinéma.